Usures de l'émail : causes

Les principales causes sont :

1) Mécanique

     - le stress
       il peut entrainer un serrement ou le frottement des dents 
       ce qui occasionne une usure mécanique des dents dite attrition

                         

     - un brossage dentaire trop agressif

                                            

          Un geste du brossage peut être mal orienté ou une pression trop
          forte sur les dents peuvent générer une usure dentaire.
          La dureté de la brosse à dent et l'abrasivité du dentifrice sont aussi
          à prendre en considération.
          Une brosse à dent souple, de petite taille et un dentifrice peu abrasif 

          doivent être utilisés.

     - la perte des dents postérieures peut entrainer une usure importante
          des dents antérieures dont la fonction modifiée :
          Les dents de devant "font le travail" des dents manquantes :
          elles sont soumises à des forces trop importantes 

               

                 

2) Chimique : L'acidité buccale

     - l'alimentation
          + les boissons énergétiques 

          + les sodas : leur acidité 
          + les boissons acides 
          + le grignotage

     - les troubles du comportement alimentaire (TCA)
          Ils entrainent une trés forte acidité buccale, les lésions constatées sont
          souvent importantes (en nombre et en intensité)

                            

     - le reflux gastro-oesophagien
          
Les remontées acides de l'estomac abaissent le pH buccal
          Le reflux nocturne est plus nocif, car le débit salivaire et son effet tampon 
          diminuent pendant la nuit.
                             

     - les vomissements répétés :
          
lors des premiers mois de grossesse par exemple
          lors de troubles de comportements alimentaires (TCA)

     - la prise de certains médicaments 
          L'aspirine et la vitamine C abaissent le pH buccal
          Certains anti-dépresseurs diminuent le débit salivaire ce qui peut avoir des
          incidences sur le pH buccal